Vendanges 2011

Les premiers coups de sécateur ont été donnés le 16 septembre, ouvrant la saison des vendanges dans cette région avec une dizaine de jours d'avance 
 
La région avait déjà connu deux récoltes précoces en 1997 et 2003 et il faut remonter ensuite à 1893 pour trouver une telle avance.
 
« Cette année est un peu atypique », a noté Jean Marc Médio, « avec initialement un fort déficit hydrique sur mars-avril-mai-juin sans une goutte d'eau et un cycle végétatif parti avec près de trois semaines d'avance, suivi d'une période presque caniculaire début juillet avec un phénomène de stress hydrique, et enfin de pluie à partir du 14 juillet : le tout a fait que les trois semaines d'avance se sont tassées et réduites à une dizaine de jours d'avance par rapport à un cycle normal . Les épisodes orageux ont singulièrement compliqué les évolutions de la maturité occasionnant une forte hétérogénéité à la fois sur une même parcelle ou sur une même grappe, entraînant une période de vendanges demandant du doigté pour le tri des raisins.

La vendange a donc nécessité des nettoyages préalables, c’est à dire une pré-vendange  pour éliminer manuellement les grappes ou les parties de grappe pas mures ou abimées. Ces opérations ont permis l’obtention d’une qualité optimum. Les degrés alcooliques sont plus faibles qu’en 2010 et 2011, ils sont d’environ 13˚, ce qui est plus conforme à la norme Bordelaise.

 

20182017 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011